fb icon 325x325

Les travaux de tressage sont terminés

2013 04 REPARATION RU 800La Brigade Verte est revenue à Essômes pour réparer les portions de tressage qui avaient été dégradées par des actes malveillants. C’est l’occasion pour nous de faire le point sur la démarche de protection naturelle des berges du ru menée par l’ADEQV.

Depuis treize ans, nous cherchons les moyens de protéger les riverains des inondations tout en préservant l’environnement naturel et le cadre de vie. Pour cela, l’ADEQV s’investit dans plusieurs actions parmi lesquelles le renforcement des berges du ru. En 2006, nous avions effectué une démonstration de la technique du tressage, en partenariat avec l’association ARBRES (et M.Mancier) et la municipalité. En 2008, l'opération a été renouvelée pour renforver plusieurs mètres de berge qui était écroulée. En 2013, le renforcement naturel des berges continue, et cette fois nous avons fait appel à la Brigade Verte.

Le tressage, qu’est ce que c’est ?
Le tressage est une méthode entièrement naturelle qui utilise la végétation pour renforcer les berges d’un cours d’eau. Un maillage est constitué – par exemple de pieux de frêne ou d’acacia et de badine de saules – le long du cours d’eau. Ces végétaux sont tout naturellement destinés à pousser et à s’infiltrer dans la berge. Le maillage ainsi crée par les racines est un véritable mur naturel et stabilise la berge.
La technique du tressage est aujourd’hui utilisée partout en France et promu notamment par l’Office National des Forêts. Cette technique totalement naturelle présente de nombreux atouts. Elle permet à la structure de s’auto-solidifier puisque se sont les racines qui, en poussant, vont former le maillage. Surtout, le coût des opérations de tressage est pratiquement dix fois inférieur à celui de la fabrication de murets qui étaient utilisés auparavant.


L'association ADEQV est impliquée:

Créée en 2000 après de graves inondations liées au débordement du ru Villon, l’ADEQV participe à l'entretien de ce cours d’eau qui serpente sur 9 km à travers la commune. Situé au creux de nos coteaux vinicoles, le ru en reçoit les écoulements d’eau mais surtout de boues. Tous les ans, c'est plus de 6 tonnes de terre par hectare et par an (!) que "perdent" les coteaux viticoles; et, lors de très fortes "précipitations", les 6 tonnes par hectare partent en 48 heures. de boues. Il faut alors agir en amont, pour permettre que les écoulements ne soient pas chargés en sarments et en produits de traitement chimique ; et en aval, pour renforcer les berges du ru et lui permettre de faire face à la montée du niveau d’eau en cas de fortes pluies.
2009 BOUES 200Cependant, il est de plus en plus évident que toutes ces interventions sur le ru et ses affluents sont vouées à l'échec à plus ou moins brève échéance si les travaux d'aménagements hydrauliques en amont ne sont pas réalisés pour, entre autre, réduire au maximum l'effet destructeur des brusques déferlements des eaux de ruissellement.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Qui sommes-nous?

ADEQV Essômes

ADEQV_INONDATIONS_2000L'association a été crée après les inondations de juillet 2000. Les actions que nous menons depuis sont avant tout des opérations de sensibilisation des pouvoirs publics aux problèmes d'environnement dans la commune. Nous organisons des rencontres avec le public dans un but pédagogique.

pdfBulletin adhésion 2014

Agenda

Aucun évènement dans le calendrier
Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31