fb icon 325x325

Travaux hydrauliques

Réflexions après la présentation en mairie du PROJET DÉFINITIF DE TRAVAUX HYDRAULIQUES:

Il s’agit exclusivement d’installer 12 bassins de rétention /décantation hors de la zone AOC, en pied des versants viticoles, et un réseau de canalisations, dont quelques unes à ciel ouvert pour y conduire l’eau et la boue qui ont plusieurs fois causé tant de sinistres chez nombre d’habitants de la commune.

En aucune façon il n’est question d’empêcher l’érosion excessive provoquant ces eaux tellement boueuses, ni de les freiner, les « canalisations » dans le sens des pentes ayant même fortement tendance à les accélérer, et empêche toute pénétration dans le sol.

Cette façon d’envisager la solution aux problèmes connus va à l’encontre de toute notion du DÉVELOPPEMENT DURABLE auquel nous sommes tant attachés ; et à l’encontre du DROIT Français qui voudrait que chacun, sur sa propriété, fasse le nécessaire pour compenser toutes les aggravations de ruissellement que provoquent ses propres aménagements de terrain ou ses activités, afin qu’autrui n’en subisse aucune conséquence.

Pour ce qui est du développement durable et de la bonne gestion des terres nous ne pouvons donc compter que sur les « recommandations » faites aux viticulteurs ( enherbement et autres) dans le PPRicb ; recommandations auxquelles leurs instances professionnelles ont fait ajouter la mention « si possible »… et donc sur leur « bonne volonté » !!!

Il semble aller de soi que cet ensemble de canalisations, avaloirs, et bassins va nécessiter un entretien rigoureux pour demeurer en état de remplir son rôle. Les bassins en eux-mêmes devant réguler le débit des cours d’eau dans lesquels ils se déversent.

Malgré l’aspect non naturel de cette solution qui considère le vignoble comme un espace « naturel » générant un « risque naturel », et qui désigne donc implicitement le vignoble essomois comme la cause du problème, l’ADEQV ne peut qu’espérer pouvoir se réjouir qu’advienne enfin une protection efficace des zones habitées (pour peu qu’elle soit en tous points conforme au Code de l’Environnement, à la Loi sur l’Eau et aux Directives Européennes de lutte contre l’érosion, etc…).

Notez bien qu’il ne s’agit là que d’un « projet », même si il est qualifié de définitif, et que le temps nécessaire à sa révision par les correspondants autorisés, sa rédaction définitive , l’enquête publique qui s’en suivra, l’arrêté préfectoral de DIG(déclaration d’intérêt général) , les achats amiables ou les expropriations de parcelles non-viticoles pour certains bassins (frais qui devront être ajoutés au montant des travaux), les appels d’offres et la réalisation des travaux, l’ensemble devrait être fonctionnel au mieux dans quatre à cinq ans : « patience donc !!! »

Le président
Maurice Franche

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Qui sommes-nous?

ADEQV Essômes

ADEQV_INONDATIONS_2000L'association a été crée après les inondations de juillet 2000. Les actions que nous menons depuis sont avant tout des opérations de sensibilisation des pouvoirs publics aux problèmes d'environnement dans la commune. Nous organisons des rencontres avec le public dans un but pédagogique.

pdfBulletin adhésion 2014

Agenda

Aucun évènement dans le calendrier
Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31