fb icon 325x325

PPRI et travaux hydrauliques

Ou les effets de l'utilisation "abusive" de la notion de "catastrophe naturelle"

À l'heure où au travers du futur PPRI, les habitants d'Essômes risquent d'avoir à supporter les conséquences d'un transfert de responsabilité, il n'est pas inutile de rappeler ces quelques éléments:

  • En septembre 1988, lors d'une délibération du conseil municipal, un courrier avait été envoyé à Monsieur le Ministre de l'Agriculture lui demandant de bien vouloir mettre à l'étude:
    -une loi réglementant les plantations viticoles et instituant un permis obligatoire de plantation
    -un projet cohérent de lutte contre l'érosion de nos côteaux.
  • En 1987, le sous préfet de l'époque demandait une enquête sur la destruction des fossés détruits par les travaux des viticulteurs.
  • En 2006, des travaux d'aménagement ont été initiés par les viticulteurs eux-même, mais dans un but essentiellement de facilitation d'accès (des tuyaux de captation ont également été installés pour préparer l'avenir, mais aucune connection vers des bassins de captation n'a été faite jusqu'à présent)
  • ADEQV_grilles_gazonMais aujourd'hui, d'autres solutions d'aménagements existent et sont utilisées dans la Marne permettant de freiner les écoulements. Voici un lien vers un article sur le sujet.

Dernière minute: nous apprenons que le Sénat vient de voter un amendement créant une taxe destinée à financer les travaux permettant de réduire les risques d'inondations. Ce nouvel impôt facultatif (????), laissé au libre choix des communes qui l'estimeraient nécessaire, serait plafonné à 40 euros par habitant. Le texte doit encore être adopté par l'Assemblée nationale.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Agenda

Aucun évènement dans le calendrier
Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31